jeudi 6 avril 2017

L'élection présidentielle en France

Pour commencer, je tiens à préciser que cette analyse se place sur un plan purement astrologique. Il n'est pas toujours facile de rester objectif lors d'un évènement de ce genre, même si la faiblesse du débat et le fait de ne pas trouver de candidat en accord avec mes idées personnelles me facilite un tout petit peu la tâche.

On connaît enfin la liste définitive des engagés dans cette compétition Ô combien importante qui se déroulera le dimanche 23 avril 2017. Le départ sera officiellement donné à 8h00 à Paris. Nous viendrons tout juste d'entrer dans l'heure de Vénus, ce qui est plutôt agréable pour le début d'un évènement dont l'objectif est de plaire à un maximum de gens. D'ailleurs, la question qui se pose est, "Est-ce que les électeurs se laisseront séduire, et si oui, par qui ?".
Au même moment, pile sur l'ascendant, Mars est en train de se lever, ce qui montre bien que, sous des airs séducteurs, le combat (verbal puisque Mars est en Gémeaux) fait rage ! Espérons que les différents candidats n'en viennent pas aux mains (ce signe est aussi en analogie avec cette partie du corps). Dans tous les cas on pourra chanter "Aux armes citoyens" !
Mais que vont faire les électeurs en ce beau dimanche d'avril ? Beaucoup iront voter, c'est certain, Mars donne de l'énergie et a besoin d'action et, portés par cette lune en Poissons, rêveuse et sans doute un peu utopique, en tous cas pleine d'espoirs dans cette maison XI, un espoir de changement avec un vote contestataire, contre le pouvoir en place, la Lune allant au carré de Saturne (maître du Milieu du Ciel) en Sagittaire, puis à la conjonction de Vénus, exaltée dans ce même signe des Poissons et également en maison XI. Toutefois, lorsque les bureaux de vote fermeront, à 20 heures, Saturne n'aura pas encore atteint le carré à Saturne, et donc encore moins la conjonction à Vénus.
1er tour : 23 avril 2017 à 8h00 à Paris
 Le 1er tour : La Lune en maison 11 et en Poissons est une indication importante sur le choix des électeurs, en Poissons elle montre l'aspect irrationnel du vote, l'émotion l'emporte sur la raison, et en maison 11 on espère du changement en envoyant valser les limites et les frustrations saturniennes imposées par les gouvernements précédents. Le pouvoir en place étant représenté par le Milieu du Ciel en Verseau et son maitre Saturne, la Lune appliquant au carré de Saturne montre que les votants ne sont pas en accord avec le pouvoir en place. Mais quel candidat représente le pouvoir en place ? Benoît Hamon le socialiste dissident qui n'est pas soutenu par la plupart des membres du gouvernement ou Emmanuel Macron qu'on a du mal a imaginer à gauche et qui est soutenu par un ancien 1er ministre, un ministre de la défense et quelques autres ? Je vous laisse réfléchir sur ce problème mais il y en aura au moins un des deux qui fera les frais de ce vote. Et si c'était les deux ? Et si dans un 2ème temps la Lune approche de la conjonction à Vénus, il est probable que l'aspect à Saturne empêche la réalisation immédiate de ce dernier. C'est à dire que le vote contre le gouvernement soit beaucoup plus marquant que le vote pour un(e) candidat(e) vénusien(ne). Enfin, toujours en lien avec la Lune, on remarque la part de victoire (a8) qui lui est conjointe.
L'autre caractéristique de ce thème est la position très forte de Mars à l'ascendant, au carré de l'axe des noeuds lunaires et au trigone du Milieu du Ciel. C'est une élection qui avantage les tempéraments marsiens, il faut être combatif, même si il s'agit surtout d'un combat verbal et que l'énergie déployée n'est pas toujours utilisée à bon escient. La plupart des candidats ont Mars assez fort dans leur thème natal, ce qui n'a rien d'étonnant quand on pense aux obstacles qu'il faut surmonter pour défendre ses idées et arriver au pouvoir. Le plus souvent cela se traduit par un Mars natal en aspect à un luminaire (Benoît Hamon, Emmanuel Macron, François Asselineau...) parfois aux deux (François Fillon), mais la position la plus forte est incontestablement celle ou on trouve Mars conjoint au Milieu du ciel, le point du thème qui correspond au maximum d'élévation sociale, ce qui est le cas de Marine Le Pen et, à un degré moindre, car dans son cas Mars est conjoint au Milieu du Ciel mais en maison IX, de Nicolas Dupont-Aignan.

Quelle conclusion peut-on tirer de ces indications ? la 1ère est que, en l'absence d'aspect très serré de la Lune, les votes seront probablement très dispersés, chaque camp va défendre ses chances avec acharnement mais finalement le choix des électeurs risque de pas être très rationnel. Cela rend très difficile de faire un pronostic, et si il s'agissait de la course du Tiercé dominical on dirait qu'il faut avoir recours à la photo finish pour départager les candidats à la victoire ! Et pour ceux qui pensent que la position de Mars au Milieu du Ciel de Marine Le Pen lui donne un avantage, il ne faut pas oublier que ce Mars est en chute en Cancer, ce qui n'est pas une position qui assure le succès.

Ingrès du Soleil en Bélier
On remarque aussi le lien entre ce thème du 1er tour et le thème de l'entrée du Soleil en Bélier (le thème de cet ingrès de printemps est au bas de la page), qui est considéré comme étant le thème de l'année, et dans lequel on trouve (pour Paris) un ascendant Cancer avec une conjonction Lune/Saturne en maison 6, ce qui montre très bien la frustration
des gens au quotidien et les répercussions que cela peut avoir sur l'élection, avec ce carré (aspect difficile qui montre des tensions et des difficultés) entre la Lune et Saturne. Ainsi que la présence de Neptune au Milieu du Ciel, signe que le rêve et l'illusion seront présents tout au long de cette année, ce sentiment étant actualisé le 23 avril avec la présence de la conjonction Lune/Vénus en Poissons, on rêve d'un avenir meilleur mais on ne sait pas vraiment ou tout cela va nous mener.

2ème tour : 7 mai 2017 à 8h00 à Paris
2 Semaines plus tard, le 2ème tour :
Il en restera deux en lice pour la victoire, et cette fois le thème paraît plus simple avec d'un côté un ascendant Gémeaux, gouverné par Mercure en Bélier, ce candidat sera certainement le favori de ce 2ème tour. Le challenger sera en face, représenté par la maison 7 en Sagittaire, et par son maître Jupiter en Balance. En l'absence de favori, il faudra placer chaque candidat(e) selon les analogies avec les signes et planètes concernées. D'un coté les Gémeaux et Mercure en Bélier donne un tempérament jeune et dynamique, de l'autre le Sagittaire et Jupiter en Balance donne une personne d'âge mur plutôt dans la recherche d'entente et de compromis.
De ces 2 candidats, que nous appelleront Mercure et Jupiter, qui est le mieux placé pour l'emporter ? La Lune nous donne probablement la solution du problème puisque, après avoir atteint le trigone de Mars en milieu de journée, elle se dirigera vers la conjonction à Jupiter. Ce dernier aspect me semble favorable au candidat représenté par la maison 7, c'est à dire Jupiter, et si c'est bien le cas, l'aspect étant exact dans la nuit (à 1h01) il est fort probable que le vainqueur de l'élection soit connu très tard dans la nuit tellement l'écart sera faible entre les candidats. Il faut aussi noter que, comme lors du 1er tour, Mars joue un rôle déterminant dans ce vote, puisque cette fois il a la maîtrise sur Mercure (le candidat à l'ascendant) et qu'il sera au trigone de la Lune dans le courant de la journée. Mars c'est aussi un symbole masculin, ce qui devrait avoir une importance en cas de confrontation entre un homme et une femme.

Pour terminer, si nous faisons le tour des 11 candidats, on peut dire que :
Marine Le Pen : Sa dominante marsienne (Mars au Milieu du Ciel) est un atout , mais il n'est pas sur que cela suffise puisque ce Mars n'est pas dans un signe favorable. D'autre part Saturne natal au carré du Milieu du Ciel montre des obstacles très difficiles à surmonter pour atteindre une position sociale très élevée. Finalement, le plus difficile pour elle sera peut-être d'atteindre le 2ème tour. Elle s'est déclarée candidate à la présidentielle en maison lunaire 1, comme un certain D. Trump, on a vu ce que cela a donné, pour autant il n'est pas du tout certain que l'histoire se répète.
François Fillon : Né avec un amas planétaire en Poissons (là ou sera la Lune lors du 1er tour) et les luminaires à la fois en aspect de Mars et de Jupiter, on peut lui trouver des analogies avec ce Jupiter du 2ème tour, encore faut-il qu'il soit au 2ème tour. Et puis il ne faut pas oublier qu'il a annoncé sa candidature en maison lunaire 28, ce qui est une indication vraiment très défavorable au succès.
Emmanuel Macron : Si il est au 2ème tour, l'analogie mercurienne me semble assez nette pour le placer à l'ascendant, mais si on le considère comme candidat du pouvoir en place il n'est pas certain qu'il passe l'obstacle du 1er tour. Il s'est déclaré candidat en maison lunaire 6, une maison qui indique des menaces de tromperies et de trahisons, ce qui ne me semble pas idéal pour se lancer dans ce genre d'entreprise.
Benoît Hamon : Finalement son thème natal s'accorde assez bien avec celui du 1er tour de l'élection. Sa Lune natale en Verseau est en maison 10 de l'élection et son Milieu du Ciel conjoint à la Lune du Jour J peuvent lui permettre de faire beaucoup mieux que prévu. Sa candidature a été annoncée en maison lunaire 14 qui dit "éviter d'entreprendre du nouveau" !
Jean-Luc Mélenchon : Avec sa Lune natale conjointe à Vénus du thème du 1er tour il est indéniable qu'il jouit d'une cote de popularité qui pourrait lui permettre de réaliser un bon score. A noter que, comme François Fillon, il est né avec Uranus en maison 10, ce qui montre que, comme son adversaire, il préfère faire cavalier seul plutôt que de chercher des alliances et faire des concessions. L'annonce de sa candidature a été faire en maison lunaire 4, une maison favorable aux démarches de faible importance, donc plutôt neutre pour cette élection.
François Asselineau : Avec sa conjonction Soleil-Mars natale, son tempérament marsien ne fait pas de doute, c'est un atout intéressant mais est ce que cela sera suffisant pour lui permettre de se faire une place au Soleil ? Sa Lune natale exaltée en Taureau et proche du Milieu du Ciel lui assure également une certaine popularité qui peut lui attirer la sympathie de nombreux électeurs. Je n'ai malheureusement pas trouvé la date de l'annonce de sa candidature.
Nicolas Dupont-Aignan : Ce qui attire l'attention dans son thème natal, c'est qu'il est né avec Mars culminant, même si celui-ci a passé le Milieu du Ciel. On remarque également son Soleil, conjoint à la part de victoire et à la Lune du thème du 1er tour. Même si cela paraît peu probable, il fera peut-être un score meilleur que prévu. Toutefois, l'annonce de sa candidature en maison lunaire 10 (ne rien entreprendre de nouveau) n'est pas très bon signe.
Même si leur candidature est tout à fait respectable, je crains que les 4 autres candidats soient voués à jouer un rôle de figurant, outre le fait que tous ont également un Mars fort on peut noter que Nathalie Arthaud est une habituée des luttes et confrontations en tous genres avec son mars angulaire sur la pointe de la maion 7. Elle a été investie par son parti en maison lunaire 7, maison neutre.
Philippe Poutou : Les angles du thème natal sont les mêmes ( à 3° près) que ceux du thème du 1er tour. La similitude entre les deux thèmes montre que sa présence n'est pas anodine et qu'il représente bien une partie de la population, même si elle est faible.Candidature annoncée en maison lunaire 14, maison défavorable.
Jacques Cheminade : Trigone Soleil/Mars et Mars sextile au Milieu du Ciel montre qu'il se bat pour ses idées, ou pour pouvoir être candidat.
Jean Lassalle : Mars en Gémeaux et au Milieu du Ciel et une conjonction Jupiter/Uranus qui fait écho à l'opposition actuellement présente dans le ciel. Il s'est déclaré candidat en maison lunaire 9, maison neutre.

En conclusion, ce qui est frappant dans cette élection, c'est que aucun candidat ne semble apporter toutes les garanties pour espérer l'emporter, celui qui sera élu risque fort de l'être par défaut, si on a l'habitude de dire "que le meilleur gagne" cette fois ce sera "que le moins mauvais gagne", et dire qu'il y a quelques mois on se moquait de la bassesse des débats lors de l'élection américaine, entre ceux qui sont empêtrés dans leurs affaires d'argent et ceux qui passent leur temps à critiquer ce que font les autres, nous voilà à peu près arrivés au même niveau. Dans ces conditions il me semble très difficile de dire qui va être élu président. J'espère qu'on y verra un peu plus clair après le 1er tour du 23 avril prochain.

4 commentaires:

  1. l'annonce de candidature d'Asselineau était le 10 mars.
    Merci de ce travail Emmanuel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour l'info, dans ce cas c'était en maison lunaire 3, ce n'est pas une maison exceptionnelle mais ce n'est pas négatif non plus
      "favorable pour commencer un voyage, fonder un édifice"

      Supprimer
  2. Quel travail !
    On voit le passionne
    Gros bisous
    Karine

    RépondreSupprimer